slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15

Vous êtes ici

Voies de communication sous l'ancien régime

Où l'on s'aperçoit que la route départementale 811 n'a pas toujours existé.

Et qu'elle est même très récente au regard de l'histoire du village.

Sur la carte de Cassini consultable et téléchargeable sur le site internet de l'EHESS, apparaît un certain nombre de voies de communication mais aucune sur le tracé de l'actuelle rd 811.

Cette carte nous apporte bon nombre d'informations intéressantes, le village est bien situé avec son église dans la colline, seul le hameau de Labarthe est mentionné, il y a bien 3 moulins sur le ruisseau de Reignac d'ailleurs baptisé ruisseau de Rouby, d'après la légende les collines sont couvertes de vignes et de bois, le ruisseau se franchit en trois points par des gués.

Les archives départementales du Lot conservent une carte des voies de circulation de 1790 extraite de cette carte de Cassini les réseaux y apparaissent plus clairement.

A partir de ces deux cartographies j'ai tracé sur une carte contemporaine les itinéraires disponibles à cette époque (1790) partant de Mercuès et passant par Espère.

En rose : on rejoint Miran (à partir de là on peut se rendre à Luzech, Labastide du Vert et Castelfranc), par le sud en logeant les limites de l'actuelle commune d'Espère, l'itinéraire après avoir franchi le ruisseau de Reignac monte sur le causse de Crayssac par la combe de Cahors (tiens donc !).

En jaune : une variante part de Mercuès plus au nord sur le tracé actuel de la 811, le Reignac est franchi à peu près à l'emplacement actuel puis bifurque vers Labarthe et monte par le chemin de Rixou jusqu'à rejoindre le tracé sud.

En marron : à partir du tracé jaune un chemin rive gauche du Reignac conduit à Boissières en passant à Calamane et en desservant Nuzéjouls.

En vert : depuis le troisième gué, l'itinéraire permet de gagner Catus en laissant Espère à sa gauche et en empruntant (tiens donc !) la combe de Catus qui conduit directement au plateau.

En bleu clair : l'itinéraire qui permet de relier Catus à l'itinéraire rose permettant l'accès de Luzech et Crayssac

En bleu sombre : un itinéraire reliant Catus à Rostassac puis aux Junies et Castelfranc en suivant le Vert.

Toutes les autres route apparaissant sur la carte contemporaine n'existaient pas, on s'aperçoit d'ailleurs qu'elles sont intimement liées au tracé de la rd 811.

Voilà pour commencer car il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet.

Bonne lecture.

 

 

Catégorie: 

Commentaires récents

  • Eau il y a 2 années 6 mois

Mentions légales

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer