slideshow 1 slideshow 1 slideshow 1 slideshow 1 slideshow 2 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 6 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 3

Vous êtes ici

Un peu de géologie

Claude Rigal nous communique une carte géologique au 1/50 000 fort passionnante.

Il s'agit d'une carte établie entre 1980 et 1982 par Jean-Guy Astruc, ingénieur du BRGM.

Elle a été publiée en 1985 sous le n°856 (Puy l'Evêque) par le ministère du redéploiement industriel et du commerce extérieur/service géologique national.

Pour Espère, les limites de la commune sont matérialisées en blanc, on peut voir que seuls 5 types géologiques concernent la commune :

En jaune clair : bords du Reignac et vallées sèches débouchant sur le ruisseau (ici aussi baptisé ruisseau de Rouby),  colluvions et alluvions des vallées secondaires.

(Colluvions : Dépôt de bas du versant d'une colline ou d'une montagne, relativement fin et plutôt angulaire dont les éléments désagrégés, à la différence des alluvions, ont subi un faible transport. Source dictionnaire wikipédia)

En marron foncé : le long du ruisseau les parties plus hautes dont le bourg et les hameaux, alluvions de la haute terrasse, galets, graviers argileux

en bleu vert : toujours en s'éloignant plus du ruisseau et en s'élevant, formations jurassiques, kimméridgien supérieur (formation de Francoulès), alternance marno-calcaire.

en bleu foncé : toujours en s'éloignant du ruisseau, une bande étroite toujours de formations jurassiques, portlandien inférieur (formation de Peyrilles), calcaire micritique en petits bancs.

en bleu clair : puis plus haut, sur le plateau de Crayssac, encore de formations jurassiques, portlandien supérieur (formation de Cazals), Dolomie cristalline, calcaire micritique en bancs, à la base dolomicrite à la lamination parallèle et figures sédimentaires.

C'est ce que dit la légende de la carte.

Ceux qui se promènent dans les Grabats peuvent confirmer la présence des galets, il semble que les carrières soient installées sur les niveaux portlandiens, et personne ne doute de la qualité alluvionnaire de la vallée du Reignac.

Mais y aurait-il un géologue dans la salle qui pourrait nous en dire plus et nous parler de la formation de ces paysages ?

 

 

 

Catégorie: 

Commentaires récents

  • Eau il y a 1 année 11 mois

Mentions légales

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer