slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15

Vous êtes ici

Paprec 2

Dans le résumé non technique de l'étude d'impact on trouve en page 16 une estimation de l'impact des activités de Paprec sur le trafic routier affirmant que l'impact des activités de l'entreprise ne sera que de 1,50 % (25 camions supplémentaires parmi 9 000 véhicules/jour).

Effectivement en nombre de véhicules (tous types confondus) ce calcul est juste bien qu'il ne précise pas où se situe le point de comptage.

Nous nous sommes procuré les comptages de la rd 811 qui ventilent les données par longueur de véhicules.

La traversée de Mercuès

Chiffres 2014 - moyenne journalière - comptage en sortie de Mercuès avant l'embranchement des Grands Camps.

Sens Cahors / Fumel : 4492/jour dont 141 ensembles routiers de plus de 9m (semi-remorque et bi-bennes).

Sens Fumel / Cahors : 4508/jour dont 145 ensembles routiers de plus de 9m (semi-remorque et bi-bennes).

La grand rue de Mercuès subit donc en 2014 le passage de 286 camions (dans les 2 sens) de plus de 9m.

Il y en aura 25 de plus après l'extension de Paprec, soit 311, soit 20 par heure ou 1 toutes les 3 minutes en tenant compte de l'amplitude horaire de 6h à 21h annoncée par Paprec.

C'est donc 10% de poids lourd supplémentaire qui passeront dans le coeur du village.

La traversée d'Espère

Évidemment le problème se pose avec la même acuité dans la traversée d'Espère, même si la configuration du village est différente.

Peu de commerces, des habitations nombreuses en bordure de voie aussi et une ligne droite rapide.

Les chiffres diffèrent légèrement : en direction de Fumel quand il passe à Mercuès 141 camions, au comptage d'Espère il n'en passe plus que 86. 55 camions se sont soit arrêtés (aux Grands Camps) soit ont bifurqué en direction de Gourdon. En provenance de Fumel on a le même phénomène au comptage de Mercuès il y a 57 camions supplémentaires par rapport au comptage d'Espère.

Les questions qu'il convient de se poser et de poser

Est-il légitime de ne pas distinguer dans ces chiffres l'impact des poids lourds et des gros porteurs en précisant le type de véhicule de manière claire ? 

Un camion, un semi-remorque, un camion bi-benne ne produit-il pas plus de nuisances qu'un véhicule léger ?

A quoi servent les 50 véhicules légers ? S'agit-il de voitures, de camionnettes, de petits camions ?

Les riverains de la grand rue préfèrent-ils moins de camions mais plus gros ?

Un bi-benne pollue-t-il moins, fait-il moins de bruit, use-t-il moins les chaussées ?

Avec un trafic de 10 000 véhicules/jour La grand rue de Mercuès n'a t'elle pas atteint un point limite ?

Le  développement futur (à moyen et long terme) de Paprec sur le site de Mercuès ne va-t-il pas aggraver encore la situation ?

Toutes ces questions et d'autres devront être posées lors de la réunion d'information et surtout consignées sur les registres du commissaire enquêteur...

 

 

 

 

Catégorie: 

Commentaires récents

  • Eau il y a 2 années 3 mois

Mentions légales

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer